Les Hauts d’Aglan 2008 – Les Hauts d’Aglan 2011 AB

Le goût :

Les Hauts d’Aglan
AOC Cahors 2008
Dégusté à 15°C

La robe d’un rouge brun sombre au reflet encore violine affiche une arrogante jeunesse. Le nez est discret, encore un peu sur la retenue, il faut l’aérer pour faire parler les fruits, noirs, avec une compagnie de fruits secs et une touche de violette. Encore après viennent le cuir neuf et le tabac blond. La bouche est savoureuse, on goûte la réglisse, le cacao amer et les fruits secs comme l’amande grillée. Les tanins sont présents mais fondus, juste ce qu’il faut pour faire face aux mets les plus riches ou de belles grillades. Une longue amertume en finale qui porte beaucoup de fraîcheur à l’ensemble.

Thermodégustation

A 20°C , le cuir domine au nez avec des notes giboyeuses. Moins d’amertume en bouche mais moins de fraicheur aussi, les tanins deviennent granuleux.

A 10°C, le nez est timide, juste avec quelques petits fruits. En bouche les tanins sont plus serrés et donnent de l’astringence

Température idéale entre 14° et 17°

Un Cahors 2008 à point et savoureux, une fraiche amertume et des tanins fondus

Les Hauts d’Aglan
AOC Cahors 2011, AB
Dégusté à 16°C

La robe est d’un pourpre profond presque noir. Le nez est fruité avec de la cerise noire, de la gelée de groseille et de la confiture de prune, un rien végétal comme de l’angélique fraîche. Après aération on gagne des notes grillées de cuir neuf et de caramel brun. La bouche est savoureuse et gourmande, on goûte la sucrosité, le vin est croquant encore bien ferme et tendu. Beaucoup de matière dans un bel équilibre avec des tanins denses mais fins. On retrouve les fruits confitures, la réglisse et des poivres. Longue finale sur le Zan avec des tanins fiers et ardents bien présents.

Thermodégustation

A 10°C ce sont les petits fruits qui dominent, un nez discret sur la gelée de groseilles. Les tanins sont durcis par le froid, le vin est moins gourmand mais il se goûte bien.

A 20°C, le nez est moins net, il perd du fruit et gagne du cuir. La bouche est plus souple, mais les tanins sèchent en finale.

Température idéale autour de 16°C

Un Cahors jeune, savoureux et fier, bel exemple de l’AOC dans sa jeunesse.

La forme :

Le même habillage pour les 2 millésimes

Le BIB fait sobre avec ses couleurs jaune crème, les impressions bleu-gris et quelques mentions en rouge bordeaux. On y voit la reproduction du  « Château » Les Hauts d’Aglan.

3 faces sur 4 sont imprimées dont 2 identiques, proches de l’étiquette avec la reproduction et le nom du Château, son AOC et le millésime.

Pas d’indication commerciale ni de communication sur le produit ou le producteur. Une carte schématique du Lot et ses grands axes routiers, laisse supposer une invitation à venir visiter les lieux. En bas, sous le logo des vigneron indépendant, le nom d’Isabelle Rey-Auriat avec ses coordonnées.

Le TAV et le volume sont inscrits sur la face vierge.

Le carton, double épaisseur est imprimé mat avec les indications permanentes, le TAV, le millésime et le numéro de lot semblent ajoutés à chaque conditionnement.

Rapport Qualité/Prix :

5/10
 

Galerie Photos

  • Chateau_2006
  • Chateau_2006
 
 
 
L'exploitation
Appellation : AOC Cahors
Région de production : | Type de vin : | Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résolvez l'opération *