Château Rivière

« Je mets mes meilleurs vins dans mes BIB » déclare fièrement Philippe Agnel. Mais quand on sait comment il travaille la vigne, on se demande s’il peut y avoir du moins bon dans la cave! Philipe et son jumeau Michel sont à la tête de 110 hectares de vignes dans le Minervois. 35 hectares vinifiés à la coopérative de Rieux-Minervois dont Michel est le président. 60Ha en fermage et 15 ha en propriété, avec deux ouvriers de plus et un jeune apprenti pour tout assumer. Inutile de vous dire que les journées sont longues et bien remplies.Site Rivière 008

L’installation s’est faite en 1975 à la sortie de l’école, ils ont pris la suite de la propriété familiale, « c’était tranquille, il n’y avait que 75 Ha en cave coopérative » reconnait Philippe. Entendez par là qu’il n’y avait que la vigne à travailler et que le vin se faisait sans eux. En 1992, propriétaire du Château Rivière décède sans repreneur dans sa famille. Les frères hésitent à accepter l’offre de fermage tant le domaine est en mauvais état, mais 45 Ha en AOC ça ne se refuse pas.Caveau Rivière 034

Depuis 20 ans, ils renouvellent entre 2 et 5 Ha par an. L’essentiel de l’encépagement était fait de carignan. Du vieux, certes, mais de ceux là qui donnent beaucoup de jus sans couleur et sans charme. Oui, le vieux carignan n’est pas toujours un cépage magnifique tant apprécié et si bien valorisé par Michel Smith sur les 5 du vin .
Le carignan a eu de nombreux clones aux qualités radicalement différentes. C’était le cépage le plus planté en Languedoc quand on cherchait à faire de la quantité et quand un vigneron dit qu’il a « réencépagé le vignoble », il faut entendre qu’il a planté des « cépages nobles » que sont la syrah, le grenache et le mourvèdre pour remplacer le carignan.

Après avoir fait ses premiers essais de vinification en faisant surproduire la vigne, Philippe change d’orientation, il sait faire du volume mais le vin est médiocre. Dès les premières actions pour améliorer la qualité à la vigne, le vin s’affine. Conseillé par le technicien de Foncalieu, Philippe va travailler ses vignes autrement : taille en cordon de Royat, double palissage puis ébourgeonnage et vendanges en vert. Le résultat ne se fait pas attendre et c’est le début des médailles qu’il continue à recevoir tous les ans depuis.Caveau Rivière 002net

En 2000, c’est le début du rosé. La aussi, le premier objectif était de concentrer le rouge (on prélève du jus sur une cuve de raisin rouge pour faire une « saignée » et c’est ce jus quo donnera le rosé, le reste de la cuve est vinifié avec le rouge). Très vite, Philippe préférera sélectionner des vignes spécifique au rosé qu’il vinifiera en pressurage direct. Encore un choix de la qualité plutôt que la facilité.Rivière 2010 024

Un mot encore pour dire que Philippe fait aussi ses BIB pour lui. C’est un vigneron comme on les aime au Blog du BIB, il choisit ce contenant pour avoir du vin très bon, prêt à boire et servi au verre. En effet dans sa famille on ne boit pas beaucoup.  Les bouteilles sont souvent réservées aux dégustations comme avec son fils commercial dans le vin qui lui fait découvrir les saveurs d’ailleurs. Mais au quotidien, c’est le Château Rivière qui est sur la table, à raison d’un ou deux verres par repas, il lui faut près d’un mois pour finir le BIB et le vin reste fidèle et délicieux jusqu’à la fin.

Adresse : 11600 Caunes-Minervois

 

Galerie Photos

  • Caveau Rivière 002net
  • Caveau Rivière 034
  • Rivière 2010 024
  • Site Rivière 008
 
 
Situation géographique : | Commentaires fermés sur Château Rivière